sismographies

sismographies 1. quei loro incontri (*)

(*) ces rencontres avec eux
2012, objet / livres, cire noire (140 x 30 x 8 cm env.).

Une ligne est gravée sur la surface de plusieurs livres ouverts, recouverts de cire noire, et dont les pages sont entrelacées. Cette ligne, dont la forme évoque une sismographie, reproduit en fait le spectre sonore de la dernière phrase déclamée par un personnage à la clôture du film “Ces rencontres avec eux”, réalisé en 2006 par Jean-Marie Straub et Danièle Huillet.


sismographies 2. errances

2012, installation murale, 9 cadres sans verre, brûlures sur papier, vidéo HD (34 min) /
Photo: ©Aurélien Mole / Galerie Alain Gutharc, exposition "sismographies", 8 septembre - 13 octobre 2012
Photo: ©Aurélien Mole / Galerie Alain Gutharc, exposition "sismographies", 8 septembre - 13 octobre 2012

Neuf feuilles de papier encadrées, chacune portant la trace d’une brûlure produite par la lumière du soleil magnifiée à l’aide d’une lentille. L’alignement des cadres suggère l’existence d’une ligne horizontale imaginaire qui traverse les brûlures et qui relie l’ensemble. La vidéo qui accompagne l’installation (voir ci-bas) comporte à son tour neuf séquences qui montrent, en très gros plan, le reflet du ciel produit par la lentille ainsi que l’action du soleil sur le papier.


sismographies 3. entrenerfs

2013, livres, cire noire, 353 x 75,5 x 86,5 cm /
Photo: ©Mauve Serra / Villa du Parc centre d'art contemporain, exposition "la dix-huitième place", 17 mai - 13 juillet 2013
Photo: ©Mauve Serra / Villa du Parc centre d'art contemporain, exposition "la dix-huitième place", 17 mai - 13 juillet 2013
Photo: ©Mauve Serra / Villa du Parc centre d'art contemporain, exposition "la dix-huitième place", 17 mai - 13 juillet 2013

Une ligne traverse d’un extrême à l’autre la surface d’un ensemble de livres recouverts de cire noire. Cette ligne reproduit graphiquement l’ambiance sonore de l’atelier de reliure Houdart, enregistrée et retranscrite dans la cire à la manière d’un sonagramme. Enchaînant les livres entre eux, elle évoque une sismographie, renvoyant aux sons du processus de l’élaboration des objets-livres : les paroles muettes et les bruits sourds produits par les artisans de l’atelier.