especulaciones (para entrar y salir de un bosque)

2018, 2 vidéos non synchrones (25 min 55 / 25 min 39), en boucle

Des images historiques alternent avec une série d’actions exécutées par l’artiste dans le bois de Vincennes, en explorant l’histoire du lieu et en évoquant les fantômes qui l’habitent par le biais de gestes répétés et de renversements temporels.
Projetées en boucle, chacune ayant une durée différente, les vidéos proposent à chaque retour une association nouvelle et aléatoire entre les images et les sons. Par moments, on voit surgir du noir des photographies prises pendant l’exposition coloniale de 1931 : des pavillons aujourd’hui inexistants, des animaux enfermés dans des cages, des zoo humains. Dans un autre passage, des images satellitaires révèlent la zone du bois où se trouve actuellement un centre de rétention de migrants. Plus tard, une liste des espèces végétales exotiques importées pour la foire coloniale est retranscrite à la machine. Pendant ce temps, l’artiste diffuse dans les bois, à l’aide d’un gramophone, une sélection de chansons traditionnelles, notamment des berceuses, provenant des anciennes colonies françaises et enregistrées au temps de l’exposition coloniale.