une certaine idée du paradis

une certaine idée du paradis

2011, installation murale, 50 cadres sous-verres, cendre sur papier, dimensions variables
Photo: ©Aurélien Mole / Galerie Alain Gutharc, exposition "sismographies", 8 septembre - 13 octobre 2012

Une cinquantaine de cadres conservent les cendres de divers documents brûlés, déposées sur du papier blanc, sans autre fixation que la simple pression entre sous-verre et support. Les cendres ainsi figées, évoquant les îles d’un archipel, renvoient aux représentations imaginaires de la « Terra Incognita » et de la « Cannibalia » que l’on trouvait fréquemment dans les premières cartographies du Nouveau Monde, fin XVème début XVIème siècles.


une certaine idée du paradis 1. este oro comemos (d’après Guamán Poma de Ayala)

2006, dessin mural, chocolat suisse, cacao équatorien, dimensions variables

Ce dessin mural, réalisé avec du chocolat suisse fait à partir de cacao équatorien, reproduit une illustration dans l’ouvrage El primer Nueva corónica y buen gobierno (1615), écrit et dessiné par l’Inca Guamán Poma de Ayala pour informer le Roi d’Espagne des conditions de vie des populations indigènes au Pérou sous la domination coloniale. Le dessin représente un Inca en train d’échanger des produits avec un Conquistador. L’Inca demande, en langue quichua, « Qu’est-ce que vous mangez ? », ce à quoi le Conquistador répond : « Nous mangeons de cet or ». J’ai exécuté ce dessin pour la première fois en Suisse, sur un mur de l’espace d’art contemporain Attitudes à Genève.