mirage(s) 3. Arménie

2006, intervention in situ (Musée des Sœurs Aslamazyan, Gyumri), empreintes digitales sur vitre, dimensions variables

J’ai demandé à des Arméniens que j’ai rencontrés à Paris, puis en Arménie, de nommer des choses, des dates, des phrases, des noms…, des mots qui évoquaient pour eux un manque, un souvenir, une absence. J’ai reproduit vingt-quatre de ces mots avec l’empreinte de mes doigts sur les vitres du Musée des Sœurs Aslamazyan, à Gyumri. Ces signes éphémères, subtils et presque invisibles, ne se « révélaient » au regard que sous un certain angle de vue, par un reflet ou une variation de la lumière.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *